Rechercher

Défi confinement: un gâteau au chocolat sans farine

Dernière mise à jour : 31 mars 2020

En cette période de confinement généralisé et obligatoire en Belgique, quoi de mieux que de cuisiner avec les enfants? C'est vrai, ça les occupe, ils apprennent à mesurer, à peser, à goûter, à expérimenter, à créer, bref une vraie activité intelligente et participative à faire en famille. Dans ce domaine, l'arme absolue pour intéresser les tout petits c'est évidemment la pâtisserie...

Oui mais seulement voilà, faire de la pâtisserie sans farine est un vrai défi auquel nous confronte la ruée inconsidérée des citoyens sur ce produit de première nécessité. Comme beaucoup de monde, je n'ai pas anticipé cette fièvre farineuse et je n'ai pas fait de stock. Il devait donc me rester environ 400g de cette précieuse poudre que j'ai utilisé pour faire des pancakes, quelques moelleux au chocolat mais aussi la béchamel de ces excellentes croquettes de crevettes maison.

Bref, je me retrouve fort démuni quand ma fille me demande de faire un gâteau au chocolat. Après avoir cherché comme un désespéré un paquet de farine dans des rayons désespérément vide, je me suis lancé dans la confection d'un gâteau au chocolat sans le précieux liant. Première fois pour moi et je dois bien avouer que j'y croyais modérément.

Qu'à cela ne tienne après quelques recherches de recettes, je m'arrête sur celle de Michel et Augustin, les trublions du goût, qui promettent un gâteau au chocolat fondant.


Pour le réaliser il vous faut:

- 200g de chocolat (fondant, noir, à 50 ou 70%, à peu près tous les chocolat feront l'affaire)

- 200g de beurre

- 5 oeufs entiers

- 180 g de sucre (attention, là aussi la pénurie nous guette...)

- 10g de poudre d'amandes


-On commence par faire fondre le chocolat et le beurre au bain-marie. Je dois bien avouer qu'en ce qui me concerne, je ne fais jamais fondre mon chocolat au bain-marie mais plutôt au micro-onde ou très délicatement sur feu ultra-doux.

-Une fois le mélange fondu et tiédi, on verse le sucre délicatement en mélangeant la préparation. Viennent ensuite les oeufs un par un. Entre chaque oeufs, bien remuer pour homogénéiser l'appareil et on termine par la poudre d'amande.


- On verse notre pâte bien lisse dans un moule à manqué de 20 cm de diamètre dont on beurre les bords et dans le fonds duquel on a placé un disque de papier sulfu

risé. Et hop, au four 20 minutes à 190°c. Quand le gâteau sort du four, il doit encore être un peu tremblotant au milieu. On laisse refroidir dans le moule avant de déguster.


Et justement, venons-en à la dégustation. Le gâteau tient bien à la découpe et la promesse de départ est tenue: son coeur est parfaitement fondant. Ni trop sec, ni trop coulant, juste parfait. Une texture qui ne se dénature pas dans la bouche et qui oscille entre le fondant et le consistant. Il n'y a pas de croquant mais il y a de la "mache". Les arômes du chocolat emplissent les papilles. Un véritable régal.

Attention toutefois à ne pas prendre une trop grande portion qui pourrait s'avérer un peu écoeurante mais surtout dramatique d'un point de vue prise de poids...

Défi validé donc et à recommencer. Non la farine n'est pas incontournable en pâtisserie.







63 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout